Christophe Larue présente STARTX, la société spécialisée dans le consulting et l’expertise des systèmes open-source

Dans ce nouvel épisode de l’Œil du Spécialiste, nous avons reçu Christophe Larue, directeur technique de la société StartX fondée en 2003. Cette société a pour principale vocation d’apporter du conseil autour de l’usage de logiciels libres. StartX a intégré en 2021 le groupe La Home Sweet Company, donnant ainsi une suite logique à un long partenariat entre les deux entités.

Nous nous sommes donc entretenus afin d’en apprendre davantage concernant l’évolution, l’expertise et les ambitions de la société StartX.

Qu’apporte StartX en terme d’expertise à La Home Sweet Company ?

L’objectif premier de StartX est d’apporter du conseil autour d’une technologie nouvelle en France, à savoir l’environnement Linux. Leur mission globale s’appuie sur 3 principaux piliers :

  • Avoir la capacité d’implémenter des environnements Linux, et d’apporter du conseil à ce niveau
  • Pouvoir former les clients afin de les rendre autonomes dans le cadre de l’exploitation de ces environnements
  • Parvenir à s’appuyer sur un mécanisme de support de l’entreprise qui est le support éditeur et enrichir leur portefeuille de partenariats avec des éditeurs partageant le même ADN (RedHat, JCorp, Docker, etc…)

Comment s’est opéré le changement d’état d’esprit et de relation qu’entretiennent les entreprises avec le monde de l’open-source ?

Il s’agit d’une évolution qui s’est mise en place en plusieurs phases au fil des années :

  • De 2003 à 2009, une phase d’évangélisation s’est progressivement établie. Très peu de clients voyaient auparavant l’open-source comme un outil utilisable dans leur environnement de production. Bien au contraire, ils y voyaient même un risque considérable.
  • De 2010 à 2015, on a pu observer un gain général d’intérêt vis-à-vis des outils d’open-source. Il s’avère qu’au sein des entreprises, se développent des équipes ayant à ce moment de plus en plus touché à ces outils, qui s’en servent au quotidien et qui sont capables d’assurer en autonomie leur exploitation.

Cet intérêt est-il venu d’un goût naturel pour cette nouvelle technologie, ou plutôt d’une formation initiale ayant précédé l’arrivée dans l’entreprise ?

Cet intérêt est, à l’époque, principalement venu d’un engouement de plus en plus prononcé. Il faut tout de même souligner qu’en 2010, les écoles mettaient de plus en plus l’open-source en avant, tandis qu’en 2003, personne n’y accordait une grande importance, hormis les plus spécialisés en informatique. Les développeurs ont cependant commencé à vouloir utiliser de plus en plus ces outils afin de gagner notamment en autonomie, puis ce sont les entreprises dans leur globalité qui ont commencé à les adopter.

On en est ainsi arrivé à une troisième phase, celle où les dirigeants intègrent pleinement l’open-source à leur stratégie. Aujourd’hui, approximativement toutes les entreprises en France comprennent un composant open-source dans leur SI. C’est une stratégie avantageuse afin de devenir plus efficace dans la gestion de projet ainsi que dans la prise de décision de groupe.

Avec quel type/format d’entreprise StartX mène-t-elle essentiellement ses projets ?

StartX collabore à ce jour avec tout type d’entreprise. Les startups qui se créent aujourd’hui ont fortement tendance à se baser sur des environnements open-source pour bâtir un SI solide et complexe en quelques mois. Mais les entreprises du CAC40 adoptent également ces outils.

En 2003, encore très peu d’entreprises utilisaient ces modes d’application, et le processus a été long pour les faire adopter, mais les grandes entreprises ont été les premières à exploiter ces technologies. Elles possèdent aujourd’hui les plus gros parcs Linux du fait qu’elles aient poursuivi efficacement ces exploitations.

En revanche, les PME et les plus petites entreprises ont mis beaucoup plus de temps, du fait d’équipes moins fournies et d’un besoin moins urgent. Mais au moment où l’on parle, toutes ces entreprises disposent d’ingénieurs s’occupant de la gestion des parcs Linux.

Dans quelle mesure la formation est-elle importante dans le domaine de l’open-source ?

La formation s’avère vitale à ce niveau. En open-source, il est nécessaire de pouvoir développer à l’échelle internationale. Par conséquent, il est indispensable que tous les contributeurs soient aptes à parler le même langage et à entretenir une structure de pratique commune.

Par ailleurs, il existe une multitude de méthodes employables dans l’open-source, et chacun ira de ses propres recommandations pour arriver à un même résultat. C’est un univers extrêmement flexible. De ce fait, il faut être capable de déceler les pratiques les plus appropriées pour obtenir les bons résultats le plus rapidement possible. C’est donc la formation qui va permettre de développer cette compétence clé. La formation est indiscutablement le principal facteur de succès dans l’implémentation d’un projet open-source.

Quels sont les trois sujets les plus abordés dans les discussions entre StartX et ses clients ?

Dans un premier temps, le sujet revenant le plus souvent est sans surprise l’automatisation. Il s’agit d’un mouvement qui s’accélère significativement depuis quelques années. Les clients ont besoin d’être accompagnés dans la structure de leurs systèmes opérationnels pour être aptes à se déployer bien plus rapidement vers des environnements de production de façon beaucoup plus fiable.

Il y a ensuite les containers qui sont également au cœur des préoccupations, toujours dans l’idée de vouloir aller plus vite et de déployer plus rapidement un environnement open-source sécurisé.

Le troisième sujet très abordé, là aussi sans grande surprise, est justement celui de la sécurité. Il s’agit d’un paramètre qui a souvent été négligé au fil des années au profit d’autres tâches. C’est quelque chose que l’on ne voit plus trop aujourd’hui suite à une prise de conscience générale des risques auxquels les entreprises peuvent s’exposer avec un système de sécurité trop léger. Les DSI se structurent afin d’avoir des référents en sécurité chargés de limiter les attaques et les différents dangers de façon générale.

En quoi le fait d’être en avance en terme d’open-source engendre une avance en terme de Cloud ? Quel lien évident existe-t-il entre les deux ?

Cloud et open-source sont liés essentiellement parce que les premières sources de Cloud mondiales maîtrisent l’open-source depuis plusieurs décennies (Amazon, Google, Azure, etc…). Elles font partie des principaux contributeurs sur certaines technologies et possèdent énormément d’ingénieurs recrutant des individus compétents pour les accompagner sur les transformations. Ces cloud providers ont donc opté pour des langages open-source lorsqu’ils ont eu besoin de construire de nouveaux outils technologiques.

Pourquoi StartX a tenu à maintenir ce lien avec le Cloud ?

StartX a noué un partenariat avec Amazon Web Services (AWS) en 2008. L’entreprise était donc parmi les premières à utiliser leurs services. L’équipe croyait grandement en ce nouveau mode de consommation de l’informatique qui n’était plus une suite logique d’opérations mais le fait de consommer un service déjà réalisé. StartX a donc développé des compétences autour d’AWS qui était le seul principal cloud provider de l’époque. Ainsi, StartX a cultivé en parallèle un environnement Amazon qui leur a permis de développer une culture cloud afin de répondre un minimum aux besoins d’intégration des clients, sans pour autant s’éloigner de leur culture open-source.

Vous pouvez lire aussi...

Webinaire
Nicolas Honorin

BMC Exchange 2021 : Libérez la puissance de vos données !

S’il y a quelque chose que nous avons tous appris au cours des deux dernières années, c’est que chaque moment compte. Cela vaut autant pour votre temps professionnel que pour votre temps personnel. C’est pour cela que nous avons fait en sorte que chaque moment du BMC Exchange 2021 soit disponible gratuitement, à la demande et en adéquation avec votre emploi du temps.

Read More »
Interview Expert
Nicolas Honorin

L’interview d’Expert #3 – Hamdi G. : « Every great dream begins with a dreamer. »

Dans le cadre de notre nouvelle interview d’Expert, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Hamdi, Ingénieur de Production et DevOps chez Adelius. Hamdi est avant tout un grand passionné de nouvelles technologies. C’est pour cela qu’il essaie toujours de s’informer sur les nouvelles tendances et avancées techniques. Il est apprécie également le cinéma et les voyages, et a récemment visité des destinations telles que Milan ou Amsterdam. Il a donc accepté aujourd’hui de faire découvrir son parcours professionnel, ses compétences, ses ambitions et ses premières impressions chez Adelius.

Read More »

SPÉCIALISTES DE LA PRODUCTION IT

Nos domaines d'expertise

Guides et ressources gratuits

Sur le blog Adelius, vous retrouverez un ensemble de ressources gratuites et de vidéos pédagogiques qui vous feront prendre de l'avance sur la gestion des nouvelles opérations Cloud.

Exploitez-vous pleinement
votre Control-M
?

Identifiez simplement comment vous pourriez mieux exploiter votre ordonnanceur en utilisant le quiz de maturité Adelius Control-M :

  • 4 minutes
  • 10 questions
  • Résultats immédiats
  • Gratuit

Test en ligne gratuit, sans engagement.